Impôts locaux : les Soiséens encore un peu plus imposés

By on décembre 13, 2014

Chaque année, la majorité municipale affirme que les impôts locaux seraient faibles à Soisy par rapport au reste du département. Nous allons voir que tout cela n’est qu’un mythe et qu’ils n’ont, au contraire, jamais été aussi élevés.

En janvier 2014, Soisy Pour Tous révélait que notre ville était la deuxième du Val-d’Oise où l’on payait le plus cher sa taxe d’habitation. Ces révélations ont profondément gêné l’équipe majoritaire, habituée jusqu’ici à faire croire aux Soiséens qu’en raison de taux d’imposition peu élevés, ils payaient forcément des impôts locaux faibles.

Oui, Soisy est bien la 2ème ville la plus chère du Val-d’Oise !

En réponse à ces révélations, le Maire a fait diffuser un tract 48h avant l’élection municipale de mars et l’a intitulé : « Les menteurs chiffrent, mais les chiffres ne mentent pas ». Les Soiséens ont pu y découvrir qu’ils ne payaient en moyenne que 291,40 euros de taxe d’habitation, la belle affaire ! Pour arriver à ce montant, bien éloigné de la réalité, le Maire a pris la somme totale de la taxe d’habitation perçue par la commune, soit 5 millions d’euros, et l’a divisé par le nombre d’habitants à Soisy. Ce calcul est donc faussé puisqu’il inclut tous les habitants qui ne paient pas de taxe d’habitation…

À l’inverse, l’opposition s’est servi d’une méthode de calcul reconnue et utilisée pour faire ressortir le montant moyen payé par chaque foyer fiscal. Il s’agit de prendre le montant total des impôts locaux prélevés par chacune des collectivités concernées par la taxe et de le diviser par le nombre de foyers fiscaux dans la commune. Nous obtenons ainsi la somme de 905 euros de taxe d’habitation payée en moyenne par les Soiséens en 2011, plaçant Soisy en seconde place dans le département! Dans ce montant, 500 euros représentent la part communale, soit près du double du chiffre avancé par le Maire. Alors oui, en effet, « les menteurs chiffrent, mais les chiffres ne mentent pas »…

Énième augmentation de la taxe sur l’électricité

Le 18 septembre 2014, le Conseil municipal a voté le taux de la Taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE). Cette taxe est perçue par les communes qui fixent le coefficient multiplicateur entre un minimum (0) et un maximum (8,5 en 2014). Elle ne figure sur aucun relevé d’impôts mais apparait sur les factures d’électricité, quel qu’en soit le fournisseur. Elle a donc tendance à passer inaperçue, au grand bonheur de la majorité municipale.

Certaines communes choisissent de mettre le coefficient à zéro, comme par exemple à Domont. À Soisy, le Maire a toujours fait le choix, depuis que cette taxe existe, de fixer le coefficient au maximum prévu par la loi, et donc chaque année, elle augmente. Pour un Maire qui clame ne pas augmenter les impôts locaux… Mais, là où son raisonnement devient étrange, c’est que, lorsque nous lui faisons remarquer ce manque de cohérence, il nous rétorque qu’en fait, pour les usagers, le montant de la taxe baisse malgré l’augmentation du coefficient puisque, en raison d’un hiver particulièrement doux, la consommation d’électricité a été moindre. Rien par contre ne dit si l’hiver prochain sera encore aussi doux…

Montant moyen payé par chaque foyer fiscal en 2011

Tableau comparaison impôts locaux val d'oise taxe habitation foncière non bati 2013Retrouvez le classement complet de toutes les communes du département du Val-d’Oise en cliquant ICI.

Comparaison du montant de la taxe d’habitation en 2011

Réagissez à l'article